Une vision pour Andermatt.

Texte und photos Sarah Büchel

Au beau milieu des montagnes d’Uri, les travaux de construction vont bon train. Il faut y regarder à deux fois avant de se rendre compte de l’ampleur du projet. L’entreprise «Andermatt Swiss Alps» construit peu à peu des hôtels et des résidences de vacances destinés à accueillir une clientèle internationale, mais tout en attachant une grande importance à la préservation de la nature de cette région mystique.

«De toutes les régions que je connais, c’est la plus intéressante et celle que je préfère», écrivait déjà Johann Wolfgang von Goethe au XVIIIe siècle à propos d’Andermatt et de la vallée de l’Ursern. Destination de vacances aujourd’hui très prisée, la région se trouvait il n’y a pas si longtemps au bord d’un gouffre financier. Andermatt n’a jamais été un village agricole. Dans les années 1880, lorsque les échanges commerciaux ont en grande partie cessé avec l’ouverture du nouveau tunnel du Saint-Gothard et que l’armée a quitté Andermatt à l’époque du changement de millénaire, de nombreux habitants ont alors choisi de partir. Emerveillé par la beauté de la région, l’investisseur égyptien Samih Sawiris a décidé en 2005 de faire d’Andermatt un haut-lieu du tourisme et a fondé la société Andermatt Swiss Alps pour mener à bien un mégaprojet de complexe touristique.

Une vision devient réalité

C’est en décembre 2013 que l’hôtel de luxe 5 étoiles «The Chedi Andermatt» a ouvert ses portes – en prélude d’un projet de construction qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui. Le projet de la société Andermatt Swiss Alps comprend six hôtels, 42 maisons de vacances comptant quelque 500 studios, 28 chalets, ainsi qu’un terrain de golf et la station de ski Arena d’Andermatt-Sedrun. Mais le projet est encore bien loin d’être achevé: «Samih voit grand», nous confie Vanessa Kuhn, responsable de la communication d’Andermatt Swiss Alps. «Il a un millier d’idées en tête, mais tient par-dessus tout à préserver la nature de cette vallée mystique.» Le lien avec la localité pour lui important: la création de valeur profite à tout le village et explique que le projet soit très bien accepté dans la région environnante. Vanessa Kuhn ajoute: «Au début, les habitants se sont montrés un peu hésitants, mais ils ont maintenant commencé à redonner un coup de jeune à leurs maisons pour mettre en valeur la beauté du village.»

Chic alpin et asiatique

Niché au coeur d’Andermatt, «The Chedi Andermatt» est une destination à lui tout seul. Le cadre luxueux, où le bois omniprésent est éclairé par une lumière chaude, crée une ambiance authentiquement alpine. La beauté de la pierre naturelle et les nuances asiatiques complètent l’architecture d’un hôtel que l’on peut sans exagération qualifier d’exceptionnel. Le restaurant japonais étoilé au Michelin régale sa clientèle en lui servant notamment des sushis, des sashimis et plus de 100 sakés différents. Une cave à fromage appartenant à l’établissement ainsi que deux autres restaurants et un bar réservent aux clients de grands moments de plaisir gustatif. Un majordome se tient à disposition pour chauffer les chaussures de ski de ceux qui aiment s’élancer sur les 180 kilomètres de la SkiArena Andermatt-Sedrun.

Moderne et sportif

Le Radisson Blu Reussen, qui a ouvert en décembre 2018 à Andermatt, offre certes un peu moins de luxe, mais est en contrepartie un lieu de rendez-vous idéal pour les sportifs. Bernhard Russi, légende du ski et résident d’Andermatt, et Louis van Gaal, icône du football néerlandais, sont tous deux propriétaires d’une résidence du Gothard appartenant à l’hôtel. Divers logements de vacances offrent l’équilibre parfait entre ambiance intimiste et confort du service hôtelier. L’hôtel lui-même intègre une une salle de concert extraordinaire tant pour les musiciens que pour l’auditoire. Conçue par le cabinet d’architectes londonien Seilern, elle bénéficie d’une acoustique exceptionnelle, de nature à satisfaire les mélomanes les plus exigeants. «Le public éprouve la sensation de plonger dans un océan de musique», déclare Vanessa Kuhn avec enthousiasme.

Le camp de base vers la nature

La prochaine étape du projet est la construction d’un hôtel lifestyle 3 étoiles. «Andermatt n’a nullement vocation à devenir un centre de shopping chic où l’on déambule pour voir et être vu. La nature a la priorité. Tout est prévu pour que les familles, les passionnés de sport de plein air et les amis de la nature puissent, au départ d’Andermatt, vivre des aventures extraordinaires dans la région – et ce en toute saison», déclare Vanessa Kuhn. La demande de logements de vacances est forte et le plan d’aménagement a été approuvé. Dans les années qui viennent, Andermatt-Reuss va continuer de s’étendre et attirer les randonneurs, vététistes, golfeurs et inconditionnels de la nature en leur proposant de nouvelles activités.

viva. construire.