Démarrage d’une nouvelle étape.

Interview équipe rédactionelle de Caser Photo David Garcia Amaya

Ignacio Eyriès, CEO de Caser, a pour objectif d'être un leader en matière de proximité avec le client, grâce à l'innovation dans les domaines de la santé, de la mobilité et du cycle de vie de l'habitat.

Ignacio Eyriès est le CEO du groupe espagnol Caser, repris début 2020 par Helvetia. «Nous sommes très heureux de faire partie de ce grand groupe international d'assurance. Maintenant que nous avons rejoint un acteur de premier plan incontesté sur le terrain européen, un nouveau chapitre passionnant vient de s'ouvrir pour nous».

«Eu égard à la vitesse à laquelle la numérisation se développe, nous souhaiterions centrer nos efforts sur les canaux accessibles via Internet.»

Où en est Caser aujourd'hui? Qu'as-tu réalisé au cours des cinq dernières années?

Je suis très fier d'être le CEO de Caser. Nous comptons parmi les groupes d'entreprises les plus réputés d'Espagne et exerçons notre activité dans différents domaines. Durant les cinq dernières années, le développement de notre modèle d'affaires, qui était une nécessité, a été fortement accéléré pour aboutir à la consolidation actuelle. Dans le même temps, l'orientation client, notre aptitude à gérer efficacement la complexité des divers canaux de distribution et produits d'assurance, ainsi que la spécialisation sur des réseaux de distribution ont largement contribué au succès de Caser. Depuis la reprise par Helvetia l'année dernière, nous sommes très heureux de faire partie de ce grand groupe d'assurance international. Maintenant que nous avons rejoint un acteur de premier plan incontesté sur le terrain européen, un nouveau chapitre passionnant vient de s'ouvrir pour nous».

Comment procédez-vous en matière de numérisation? Quelles approches sont pour vous essentielles?

Nous considérons que nos compétences traditionnelles sont un avantage évident sur nos compétiteurs, alors même que nous poursuivons le développement interne et externe de l'entreprise dans le cadre d'un processus de transformation numérique très rapide et performant.

Nous progressons ainsi sensiblement dans tous les domaines opérationnels et économiques. Nos efforts de numérisation ont donné le jour à des produits, prestations et services spécifiques qui sont très demandés sur le marché et grâce auxquels nous jouons un rôle de précurseur dans notre secteur d'activité. A titre d'exemples, on peut citer les différentes offres de Coche x Coche, ReMoto ou encore Cling Cling.

Alors que la proximité du client jouait déjà un rôle important, vous avez voulu l'intensifier. Comment y êtes-vous parvenus? Comment savez-vous ce que veulent vos clients ?

Nous creusons les possibilités offertes par la technologie, ce qui se traduit depuis quelque temps par le fait que les clients émettent le souhait de renforcer leur relation avec Caser. Nous avons pu ainsi bien mieux connaître leurs attentes. S'il nous a fallu procéder à d'énormes adaptations dans l'entreprise et dans les systèmes, nous avons été au final en capacité de construire une relation proactive fructueuse avec nos clients.  Ces mesures nous ont également permis d'effectuer une segmentation de la clientèle par critères d'attractivité et de potentiel dans le but de garantir des relations commerciales adaptées à chaque segment.

Quels accès au marché voulez-vous renforcer, et lesquels souhaiteriez-vous acquérir?

Eu égard à la vitesse à laquelle la numérisation se développe, nous souhaiterions centrer nos efforts sur les canaux accessibles via Internet, notamment en ce qui concerne les «offres en libre-service» pour les clients et le soutien et la gestion pour les intermédiaires. Ce sont à nos yeux des valeurs tangibles grâce auxquelles nous nous distinguons des autres.

«Maintenant que nous avons rejoint un acteur de premier plan incontesté sur le terrain européen, un nouveau chapitre passionnant vient de s’ouvrir pour nous»

Sur laquelle des quatre priorités stratégiques «Commodité pour les clients», «Offre adaptée», «Croissance rentable» et «Nouvelles opportunités» vous concentrez-vous?

Selon moi, l'accent doit toujours être mis sur la croissance rentable, puisque nous savons par expérience qu'elle est étroitement liée aux autres priorités stratégiques et exerce sur elles une influence positive.

En nous concentrant sur la croissance rentable, nous devons aussi faire face aux défis que pose notre aspiration à l'orientation client et à l'offre parfaite. Nous devons aussi être capables de saisir de nouvelles opportunités commerciales.

Quelles idées nouvelles et innovations aimeriez-vous mettre en pratique à court ou moyen terme? Où vous voyez-vous en 2025? Quelle position Helvetia doit-elle prendre sur le marché?

A l'avenir également, Caser entend occuper un rang de leader en matière de proximité du client. Pour y parvenir, notre entreprise mise sur sa force d'innovation et de nouveaux développements dans les domaines de la santé, de la mobilité, du cycle de vie et de l'habitat, ce qui se reflète aussi dans le plan stratégique. En 2025, nous ferons part du groupe Helvetia sur le plan stratégique et – ce qui est tout aussi important – sur le plan culturel. Nous en sommes convaincus. Nous pensons que ceci est perçu comme très positif compte tenu de notre avantage sur les autres compétiteurs, de notre puissance financière et de notre capacité d'investissement, mais aussi de notre taille et de notre image de marque.

viva. monter en puissance.