Désintox numérique – oui ou non?

Comme ci

Une désintoxication numérique occasionnelle ne fait de mal à personne. L’échange d’informations via les réseaux sociaux réduit malheureusement le nombre de contacts personnels avec les amis et les collègues. Les moments forts des vacances ou les faire-parts de mariage sont communiqués via Facebook entre autres. On ne se «voit» plus qu’en ligne. Nous passons moins de temps avec les amis, mais plus de temps seuls avec notre tablette ou notre portable. Nous sommes de moins en moins conscients de notre environnement et de nous-mêmes. Quand nous regardons nos portables dans le tram, le train ou à la station de bus, nous adoptons de plus en plus une mauvaise posture. Pourtant, il est important de se tenir droit et de regarder droit devant soi pour optimiser la respiration. De même, nous accordons de moins en moins d’attention à notre interlocuteur, d’où une perception des émotions de plus en plus difficile. Un portable ne te sourira pas en retour. Néanmoins, nous ne remettons pas en cause les outils eux-mêmes, mais notre comportement et notre gestion du temps que nous devrions veiller à bien organiser pour travailler de manière plus concentrée et plus efficace afin de mener une vie plus saine. Cela permettrait de réduire, voire d’éviter le stress au travail et durant le temps libre.

Texte Anne Forster-Berger
Photo Anna-Tina Eberhard

Anne Forster-Berger travaille depuis 2017 chez Helvetia Assurances dans le ressort Leadership & Corporate Culture et accompagne le développement de la culture d’entreprise.


Année de naissance: 1980

Lieu de naissance: Bonn

A vécu: à Bonn, Munich, San Francisco, New York City, Zurich

ou comme ça

Pour moi, il est impensable de me passer de mon portable une journée complète. En tant que membre actif d’une association, il est indispensable que je communique et que je reste joignable par portable. En plus, en tant que mère active de deux enfants, je dois et je veux rester joignable à tout moment en cas d’urgence. Néanmoins, pendant les vacances d’été, nous interdisons l’accès à Internet à toute la famille – nous laissons le portable de côté et savourons le temps passé ensemble. Mais jusqu’où va le renoncement au portable, à l’iPad et compagnie? Quelles applications sont autorisées, lesquelles ne le sont pas? A-t-on le droit, par exemple, de faire des photos lors de la journée désintox? Car bien souvent, le portable est le seul appareil utilisé en déplacement. La désintox désigne-t-elle uniquement la renonciation aux réseaux sociaux? Ou la règle s’applique-t-elle également aux e-mails et aux lecteurs électroniques? Comment réussir à se déconnecter de temps en temps malgré les engagements familiaux? Durant les vacances familiales, je ne demande pas le code WiFi, mais je saisis cette occasion pour me désintoxiquer. Au final, les moments vécus en famille sur la plage restent mieux et plus longtemps gravés dans les coeurs que sur le portable.

Texte Tamara Outon
Photo Anna-Tina Eberhard

Tamara Outon travaille chez Helvetia Assurances depuis juin 2013 et intervient au sein de l’International Incoming Business.


Année de naissance: 1975

Lieu de naissance: Saint-Gall

A vécu: à Speicher, Wolfhalden, Trogen

Les moments de bonheur
Qu’est-ce que le bonheur, qu’est-ce qui nous rend heureux et comment le sentiment de bonheur individuel peut contribuer à la satisfaction de toute une société? Voilà entre autres les questions abordées par les nouvelles informations client Prévoyance privée. Nous relions de manière passionnante notre thème central de la sécurité aux enseignements tirés de la recherche sur le bonheur. Les clients Helvetia de la Prévoyance privée recevront la brochure en janvier 2020.Tous les autres clients auront le bonheur de nous lire sur www.helvetia.ch/bonheur-brochure.

viva. vivre.